Le coin des orchidées

14 novembre 2012

Catasetum saccatum : fiche de culture

Bonjour à tous. J'attends cette semaine l'arrivée d'un nouveau venu : Catasetum saccatum.

Cette plante épiphyte originaire de l'Amérique du sud tropicale forme des pseudobulbes en fuseau trapus, portant de grandes et larges feuilles peu coriaces qui lui donnent l'aspect d'un mini-palmier. Les feuilles tombent en hiver, et ne subsistent que les pseudobulbes jusqu'au printemps.

La plante forme en été des hampes fournies de fleurs étonnantes sous plusieurs aspects. D'abord, le genre Catasetum a la particularité de produire des fleurs unisexuées (soit mâles, soit femelles), et non bisexuées.   Pourant, la plante est hermaphrodite : elle produit les deux types de fleurs. Les fleurs de chaque sexe sont tellement différentes que les scientifiques ont d'bord cru à deux espèces distinctes.


fleur mâle (à gauche) et femelle (à droite) de C. saccatum (photos internet)


Cette particularité rare chez les orchidées est une stratégie adaptative de la plante pour éviter l'autopollinisation (et donc l'appauvrissement génétique des individus).

D'autre part, les Catasetums sont également appelées "orchidées-arbalète". Les fleurs mâles sont en effet dotées d'un dispositif très sensible qui fait qu'au moindre contact, la fleur balance ses pollinies collantes (organe reproducteur mâle) sur son visiteur avec une telle force que les pauvres pollinisateurs se retrouvent parfois K.O. pendant quelques secondes. Les fleurs seraient capables de "tirer" à plus de 2 mètre !

Voyons maintenant ce qu'il en est de sa culture. On la trouve près de la ville de Cuzco (Pérou), qui présente le climat suivant :

Capture

ATTENTION : Cuzco est dans l'hémisphère sud. L'hiver et l'été sont inversés dans les deux hémisphères.

Cette plante a visiblement besoin de températures chaudes toute l'année. Elle supporte cependant dans la nature de très grands écarts de températures entre le jour et la nuit. Il arrive même qu'elles supportent des températures légèrement négatives pendant le repos hivernal. Cependant, cette espèce n'aurait pas besoin de tels écarts de température pour vivre, et certains s'en tirent très bien avec des conditions de serre chaude toute l'année.

Concernant l'arrosage, deux saisons sont visibles : l'une humide (été), pendant laquelle la plante produit des fleurs et des feuilles. On arrosera donc régulièrement, en fertilisant tout aussi régulièrement.

Puis à l'automne, les feuilles jaunissent et tombent. Les pluies cessent quasi-totalement. Il convient donc de respecter ce repos en culture. Lorsque les pseudobulbes se gonflent, on cesse de fertiliser. puis lorsque la plante perd ses feuilles, on cesse totalement les arrosages. On ne les reprend qu'à la floraison ou la reprise de croissance.

Cette espèce demande autant de lumière qu'un Cattleya pour fleurir. Elle appréciera un court séjour au jardin de juin à septembre.

Posté par nuggy à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,