Le coin des orchidées

25 octobre 2014

Le secret des Dendrobiums nobile

Qui ne s'est jamais arrêté en jardinerie devant un magnifique Dendrobium nobile, couvert de fleurs de la tête au pied, mais n'a pas osé tenter l'aventure ou n'a jamais su le faire reflerir dans son intérieur ? Car demandez à un vendeur, et il vous dira : "il se plaira parfaitement dans votre intérieur". Que nenni ! Et en rentrant chez vous, vous allez farfouiller sur Internet et vous tombez sur le site des Orchidouxdingues ou des Fans d'Orchidées. Et là, vous lisez : "orchidée de culture froide. Demande une période de repos à un moment précis de son cyle", qu'évidemment vous ne connaissez pas sur le bout des doigts.

Pas de panique ! il vous suffit de suivre une règle simple et tout ira bien : mettez-le dehors et oubliez-le !

Evidemment, dit comme ça, ça fait un peu peur, alors un peu de détails :

Le Dendrobium nobile appréciera un séjour au jardin dès que les températures nocturnes dépassent 10 °C (vers fin juin). Il y profitera de la lumière en abondance, des températures clémentes et surtout d'une humidité de l'air meilleure que celle de la maison. Traitez-le alors normalement : arrosage régulier, à la demande (sans excès), engrais léger, et protégé des coups de soleils de onze heure à 16 heures.

Puis vient doucement l'automne : les températures en journées tournent autour de 20 à 23 °C, les nuits tombent à 10 °C, parfois moins. Parfait ! Car le secret du Dendrobium, c'est le froid ! plus précisément froid la nuit : 8 à 10 °C de moins qu'en pleine journée. Pas facile dans une maison... Alors puisqu'il est toujours dehors, parfait ! laissez-le y, à l'abri de la pluie mais à la lumière, et oubliez-le à partir de la mi-septembre. Plus une goutte d'eau, plus d'engrais, plus rien. Pousse ou pas pousse, il s'adaptera. Et l'objectif est alors de retarder au plus possible le moment où vous le rentrerez : surveillez les températures minimales, et ne le rentrez pas avant qu'elles ne descendent régulièrement en dessous de 5°C. N'arrosez que si les cannes se rident un peu trop, à hauteur d'un demi-verre d'eau, pas plus. Si le substrat est parfaitement sec (ce qui devrait arriver si vous l'avez mis au régime sec depuis septembre), il supportera même des températures de 2 ou 3°C. Ne le rentrez que si les températures deviennent critiques (moins de 4°C), ou si les boutons sont sortis. Dans ce cas, n'attendez cependant pas que les boutons soient trop gros, car l'augmentation brutale de température risquerait de les faire tomber. Reprenez les arrosages très progressivement, et sans engrais jusqu'à la fin de la floraison. Et hop ! le tour est joué.

Traitez de la même façon les orchidées froides. Certaines pourront même suporter de frôler les gelées (D. kingianum et hybrides, certains Cymbidiums).

_MG_6803

 Début de hampe sur Dendrobium kingianum le 25/10, "oublié" dehors depuis le 15/09

 

_MG_6805

Bourgeon floral sur Dendrobium nobilé le 25/10, "oublié" dehors depuis le 15/09

 

Attention ! un arrosage ou un retour au chaud trop tôt lors de l'apparition d'un bourgeon non différencié risque de faire avorter la floraison : le bourgeon donnerait un Keiki, et non un bouton de fleur. En cas de doute, attendez encore un peu !

Posté par nuggy à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,