Le coin des orchidées

15 avril 2018

Cymbidium hybride

La culture des Cymbidium a longtemps été un défi pour moi. Mais je suis content d'avoir percé son mystère cette année :

IMG_6763

 

 

IMG_6764

 

IMG_6765

 

Les Cymbidiums sont de grosses plantes aux feuilles rubanées qui surplombent des pseudobulbles trappus et charnus. Leur croissance, du printemps au début de l'automne, est rapide. Par conséquent, les arrosages en saison de végétation doivent être copieux et riches en engrais. Cette orchidée étant plutôt terrestre, elle est moins sensible aux excès d'arrosages que les Oncidiums, Dendrobiums et autres Cattleyas épiphytes (poussant dans les arbres). En réalité, les Cymbidiums sont des plantes très robustes, à tel point que leur faire passer l'arme à gauche peut être un véritable défi : coups de soleil, oublis d'arrosages, sur-arrosages... tous ces mauvais traitements vont sûrement beaucoup amocher la plante, mais rectifiez le tir et elle reformera rapidement une touffe en pleine vigueur !

Le point délicat, c'est évidemment la floraison. Le secret réside dans la température. Les Cymbidiums sont des plantes originaires de la chaîne himalayenne, et poussent jusqu'à des altitudes très élevées. Ils ont donc besoin d'avoir froid. L'idéal est donc de placer la plante à l'extérieur, à un emplacement très lumineux (éviter toutefois le soleil direct). En période de douceur (du printemps à l'automne), la plante pousse : arroser et engraisser abondamment.

Puis vient l'automne : les jours sont doux mais les nuits sont fraîches. Ce contraste est indispensable à l'initiation de la floraison. À ce moment, la plante cesse de pousser, et il faut drastiquement réduire les arrosages (voire les supprimer), et supprimer tout engraissage : la plante entre en repos. Il est alors nécessaire de placer la plante dans un endroit lumineux et frais. Les chanceux qui habitent sous les climats les plus doux pourront même laisser la plante au jardin tout l'hiver : elle supportera -2 °C à - 3°C sans problème, pourvu qu'elle reste au sec. Sous nos latitudes plus septentrionale, une véranda ou une pièce lumineuse et fraîche fera l'affaire, pourvu que la température ne dépasse pas les 16 °C dans l'idéal. C'est là que la culture du Cymbidium peut être délicate si on habite en appartement !

Car le secret de la floraison des Cymbidiums est là : il faudra laisser la plante au frais jusqu'à l'épanouissement complet de la dernière fleur, sous peine de quoi la floraison va inévitablement avorter. Si vous pouvez garantir ces conditions, la culture et la floraison des Cymbidiums est absolument sans problème.

Posté par nuggy à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,