Les orchidées de JB

19 mai 2013

Zygopetalum 'Titanic'

Un nouvel arrivant dans ma petite collection : Zygopetalum 'Titanic'. 

P1060776

 

Cette plante à croissance relativement rapide (2 cycles par an) est assez facile à trouver en jardinerie, et on ne va pas s'en priver. Ses fleurs cireuses aux pétales vert-jaunâtre tâchés de chocolat, au large labelle violet moucheté de blanc et à l'entêtant parfum de Jacinthe (en un peu plus poivré) en font une plante tout à fait attractive. La hampe nait sur les pseudobulbes une fois les feuilles presques formées, mais avant que le bulbe ne se gonfle. Elle porte trois à cinq fleurs de longue durée. Les feuilles sont minces et larges, et les bulbes sont ovoïdes.

Le genre Zygopetalum, originaire d'Amérique du Sud, couvre une large zone géographique. Aussi est-il difficile de décrire précisément les exigences climatiques du genre en général. Cependant ils sont originaires des zones intertropicales entre 1100 et 1250 m d'altitude. Aussi ils aiment être cultivés dans une ambiance tempéré : entre 15 et 25 °C la journée, et jusqu'à 8°C la nuit. Au delà de 28°C, la plante souffrira de la chaleur. Une pièce peu chauffée d'une maison ou une véranda lui conviennent parfaitement. Il appréciera une sortie au jardin, où il bénéficiera d'une certaine fraicheur nocturne indispensable à sa floraison. Il aime les ambances très lumineuses, sans soleil direct.

En période de pousse, il est assez gourmand en eau et engrais, mais les nouvelles pousses doivent absolument rester sèches lors des arrosages, sans quoi elles pourriraient immanquablement. Le genre Zygopetalum comporte des espèces terrestres et épiphytes. Les hybrides courants aiment avoir les racines dans un substrat toujours moite, mais jamais trempé. Les substrat pour orchidées terrestres, contenant de la tourbe, semblent leur convenir, mais la maîtrise des arrosages est délicat, et je préfère arroser plus souvent dans un substrat classique (écorce de pin fine et fibre de coco).

Posté par nuggy à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 avril 2013

Iwanagara 'Apple Blossom", floraison 2013

Toujours aussi fidèle. Toujours plus de fleurs chaque année. Toujours parfumé. Toujours mon préféré !

P1060722

P1060721

sa fiche de culture est ici

Posté par nuggy à 18:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mars 2013

Cymbidium hybride jaune

Offert lors d ema pendaison de crémaillère. Une explosion de fleurs !

Sur le pot, c'est marqué "Power-pride", mais je ne suis pas sûr que ce soit le nom officiel de l'hybride...

P1060712

P1060714

Petite curiosité botanique : sur les 25 feurs d'un jaune éclatant, une seulement a un labelle d'un orange profond...

P1060715

la fiche de culture des Cymbidiums hybrides est ici.

Posté par nuggy à 16:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2013

Promesses de cette fin d'hiver...

P1060700

P1060703

Posté par nuggy à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2013

Aliceara 'Tahoma Glacier'

Un petit nouveau dans ma collection. C'est un hybride intergénéique entre les genres Brassia, Miltonia et Oncidium. Il fait donc partie, en tant que tel, de l'alliance Oncidium, dont la culture a été exposée ici, et . La culture de celui-là n'est pas différente :

- forte lumière, voilée en été

- températures : 20-25 en été le jour, jusqu'à 10°C la nuit (une différence de quelques degrés entre le jour et la nuit facilite la floraison).

- arrosages abondant avec engrais l'été (sans excès, toutefois), plus réduits l'hiver (un arrosages tous les 14 - 21 jours) et sans engrais

La plante est assez forte : les pseudobulbes de 40 - 50 cm, du rhizome à la pointe des feuilles. La hampe ne dépasse pas la touffe de beaucoup, et porte 3 à 7 fleurs légèrement parfumées (parfum un peu poivré) blanches-verdâtres tachées de bordeau.

P1060687

Posté par nuggy à 19:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,



22 janvier 2013

Brassidium 'Shooting star'

J'ai récemment fait l'acquisition de ce bel hybride d'Oncidium et de Brassia, ces deux genres faisant partie de la même tribu des Oncidiinae (certains emploient plutôt le terme d'alliance Oncidium).

P1060684

P1060685

La plante possède donc des caractéristique de chacun des deux genres : des fleurs aux couleurs très prononcées, marbrées de brun, comme un Oncidium, mais aussi des fleurs aux pétales très effilées, ressemblant vaguement à une araignée, et de grands pseudobulbes fusiformes typiques des Brassia. La ressemblence de ces fleurs avec des araignées n'est, par ailleurs pas anodine. En effet, les orchidées du genre Brassia sont pollinisées par des guêpes prédatrice des araignées. Les guêpes sont trompées par les fleurs et les attaquent, pensant qu'elles vont se régaler de leur plat préféré. Mais là, surprise ! Elles touchent les pollinies de la fleur avec leur tête. Ces gros sacs de pollens sont collants et adhèrent à la guêpe, qui va recommencer son manège sur une autre fleur et déposer le précieux pollen sur celle-ci. Ensuite, avec un peu de patience et beaucoup de chance, ça fait des bébés orchidées !

Pour le reste, c'est une plante assez volumineuse, présentant des feuilles de 70 cm de long. Sa croissance est rapide, et elle fleurit lorsque les pseudobulbes, quoiqu'ayant atteint leur longueur définitive, n'on pas encore commencé à se gonfler. La floraison est légèrement parfumée (entre lis et jasmin).

Elle se cultive comme la plupart des hybrides de l'alliance Oncidium  : elle aime les expositions lumineuses, tempérées chaudes (avec des températures oscillant entre 15 et 25 °C). Elle serait plutôt soiffarde, et développe des feuilles en accordéon si les arrosages sont trop irréguliers à son goût. La plante n'a pas besoin de repos particulier, mais un léger passage plus au sec à la fin de la croissance du nuveau pseudobulbe, mais avant qu'il commence à gonfler, pourra donner un coupde pouce à la floraison. Un séjour en extérieur quand les températures nocturne dépassent 12 - 13°C lui sera très bénéfique. 

 

Posté par nuggy à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2013

Cymbidium : fiche de culture

Je viens de craquer pour ce petit cymbidium hybride de jardinerie.

P1060676

 

P1060682

 

 

C'est l'occasion pour moi de poster sa fiche de culture...

Cette magnifique plante aux grosses fleurs cireuses compte parmi les orchdées les plus robustes et résiste assez bien aux erreurs de culture. Elle supporte mieux les sur-arrosages ou sous-arrosages que d'autres, et est assez indifférente à la qualité de l'eau. Tout orchidophile amateur, même s'il ne maîtrise pas parfaitement toutes les subtilités de l'arrosage des orchidées, pourra maintenir un Cymbidium hybride.

C'est une orchidée sympodiale, qui produit de gros pseudobulbes portant plusieurs (5 - 11) feuilles rubanées assez coriaces. A la fin de l'automne, elle produit de grandes hampes chargées de grosses fleurs inodores (pour la plupart des hybrides) à longue tenue. La croissance est rapide, et la plante forme vite une touffe opulente.

Là où ça se corse, c'est pour la faire refleurir. Le cymbidium est une plante de serre froide. Cela implique qu'il a besoin d'avoir froid pour refleurir. Plus exactement, il a besoin d'un grand différentiel de températures entre le jour et la nuit pour refleurir. On peut facilement reproduir ces écarts en plaçant la plante dehors, de la seconde quinzaine de mai (après les saints de glace) jusqu'aux premières gelées nocturnes d'octobre. Elle appréciera un emplacement très lumineux (certains disent même le plein soleil) à l'extérieur à la belle saison. Rentrez là dans un endroit très lumineux et frais (si possibe) en hiver. Le soleil la se chargera de faire monter les températures le jour et les nuits fraiches de la fin de l'été déclencheront la floraison. Une verranda non chauffée (mais hors gel, tout de même) lui conviendra parfaitement à longueur d'année, en compagnie d'autres plantes de serre froide, comme les dendrobium nobile.

Vous l'aurez compris, le Cymbidium est une plante robuste, très facile de culture si on peut la mettre dehors. Sa culture en intérieur est loin d'être aussi aisée, car dans nos maisons, les nuits ne sont pas assez fraiches.

Les arrosages seront soutenus en été (enfin, à la demande de la plante, comme pour toutes les orchidées), et plus espacés l'hiver, sans toutefois être suspendus. On stoppera par contre l'apport d'engrais en hiver.

La plante grossit rapidement, et la division de touffes volumineuses permet de multiplier la plante assez aisément. Si vous avez plus de patience, et si, comme moi, vous vous émerveillez devant une plante qui naît de quasi-rien, tentez également la multiplication par les arrières bulbes défeuillés. Placez un bulbe défeuillé, sans racines, mais charnu dans la sphaigne humide, et patientez... vous le verrez bientôt produire un rejet, qui va s'enraciner, garndir et fleurir à son tour (après quelques année,s tout de même !).

Posté par nuggy à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Paphiopedilum 'Robin hood'

Première floraison depuis 2011. Je ne suis pas mécontent.

P1060669

P1060671

P1060672

Sa fiche de culture est donnée ici. La seule différence avec la culture de l'époque est qu'il a passé l'été dehors.

Posté par nuggy à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 décembre 2012

Encore quelques jours de patience...

j-quelques jours pour ce bouton de Paphiopedilum 'Robin Hood'

P1060667

Posté par nuggy à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2012

Oncidium pluie d'or : pleine floraison

un rayon de soleil en ce début d'hiver grisouille

DSCN4930

DSCN4932

Posté par nuggy à 10:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,



« Début   1  2  3  4  5  6    Fin »