Le coin des orchidées

15 novembre 2016

Cycnodes Wine Delight 'JEM' AM/AOS

IMG_3888

Ce bel hybride est un croisement entre Cycnoches Lehmanii et Mormodes sinuata, deux espèces botaniques (génétiquement "pures", telles qu'on les trouve dans la nature). Cela fait de ce cultivar un hybride primaire (par opposition aux hybrides complexes, qui sont des croisements d'hybrides). Son nom dérive du grec kyknos, qui signifie "le cygne", en référence à sa longue colonne arquée en forme de cou de cygne. Cet hybride a été largement primé, notamment par la prestigieuse American orchid society (AOS).

 

IMG_3891

 

La plante se compose de pseudobulbes élancés mais charnus, dont seuls ceux de l'année sont feuillés. Le feuillage part de part et d'autre d'un bulbe à la manière d'une palme, rendant la plante assez volumineuse, même si peu de bulbes portent les feuilles. Les fleurs sont groupées par 5 à 15 sur une longue hampe pendante. Elles sont rouge sombre et cireuses, et dégagent une odeur puissante (encens, bois de santal).

 

IMG_3893

 

Sa culture est aisée pour peu que l'on respecte très rigoureusement son cycle de croissance. La saison de végétation se déroule du printemps au début de l'automne. La plante pousse très rapidement. Elle est alors très gourmande, et demande beaucoup d'eau et d'engrais. On peut l'arroser plusieurs fois par semaines si le substrat sèche. À l'automne, la croissance ralentit. On arrose alors toujours, mais en allégeant les doses d'engrais. La hampe se développe, et fleurit. Puis, une fois les fleurs flétries, la plante va progressivement voir toutes ses feuilles jaunir puis tomber. Il faut alors stopper tout aport d'engrais, et réduire progessivement les arrosages pour les suspendre totalement, pendant plusieurs mois et tant que la plante ne pousse pas. Certains dépotent même la plante pour laisser les bulbes nus "à l'abandon", au sec et au frais, tout l'hiver. Le repos est très strict, sous peine de voir la plante pourrir très rapidement.

Les arrosages reprendront progressivement au printemps, lorsque la nouvelle pousse lancera ses premières nouvelles racines (pas avant !).

Petite anecdote : cette plante fait partie des orchidées-arbalète, avec les Catasetum. Elle est capable de projeter ses sacs polliniques au moindre contact d'un insecte. Ces sacs collent alors à la petite bête (qui peut parfois être un peu sonnée sous le choc) qui les transportera à la plante suivante, assurant sa reproduction.

 

Posté par nuggy à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,