Le coin des orchidées

26 mai 2012

Rempotage

Mon iwanagara s'est cassé la figure. Oui, encore :(

En fait les racines et le substrat se sauvent du pot, entrainés par le poids de la plante qui penche un peu sur le côté. Si la dernière fois je n'ai eu qu'à tout remettre en place et caler la motte avec du substrat neuf, cette fois ci tout est parti en charpie. J'en profite alors pour le rempoter (il fait des nouvelles pousses, ça tombe bien) et rédiger un petit billet sur ma méthode de rempotage.

Sans titre

préparation du substrat :

Je fais tremper 2h le substrat dans de l'eau de pluie pour faciliter le stock d'eau dans les écorces (dans certains cas, les écorces neuves ont du mal à s'imprégner, et je trouvce que ce trempage préalable aide un peu. Sinon, lors des arrosages, l'eau "glisse" sur le substat et l'humidité ne reste pas). Puis j'égoutte 30 min, pour éviter que le substrat trop mouillé ne colle aux doigts lors du rempotage.

J'utilise un substrat du commerce spécialisé à base d'écorce de pin additionné d'un peu de mousse synthétique pour retenir l'eau. Cette mousse n'est pas présente en grandes quantités, aussi j'ai l'habitude de rajouter pour les plus soiffards un peu de sphaigne, mais aussi un peu de billes d'argiles, car comme ce mélange maison est plus rétenteur, je préfère l'aérer au maximum. En général, ça revient à 1/2 de substrat du commerce, 1/4 de sphaigne, 1/4 de billes.

préparation de la plante :

Je dépote (sauf ici, où la coquine s'est dépotée toute seule), et laisse tremper tout (racines + vieux substrat collé aux racines) dans de l'eau de pluie 30 min pour ramolir les racines et pouvoir enlever le vieux substrat plus facilement. Puis je nettoie soigneusement les racines : je coupe avec des ciseaux aiguisés et stérilisés les racines mortes et pourries, et je retire au maximum le vieux substrat.

rempotage :

Je place la plante dans le pot et la maintient d'une main. Les monopodiales sont maintenues au centre du pot. Je cale l'arrière des sympodiales contre le pot de manière à ce que les nouvelles pousses, du côté opposé, aient le plus de place possible pour s'enraciner. Puis je rempli le pot de substrat et tasse avec le pouce en un seul point du pot, de manière à ne pas blesser trop de racines. Je remplis et tasse jusqu'à ce que le pot soit plein et que, si je soulève la plante par les parties aériennes, le pot ne tombe pas. (il faut être sûr de son coup, car si c'est pas bon, on ramasse le pot et le substrat qui s'est éparpillé partout et on recommence !). Si ça tient, voilà, c'est fini

Adaptation de la plante :

Pour permettre aux racines de cicatriser sans pourrir, je n'arrose pas avant 2 semaines. De toute façon, la plante aura bu de tout son soif lors du trempage préalable, et ne souffrira pas de ce régime sec. Les plantes qui vivent dehors passent aussi cette période d'adaptation à l'intérieur, pour leur éviter un stress supplémentaire lié aux intempéries, aux variations de températures où à d'éventuels prédateurs. Après ce délai, la vie de la plante reprend son cours normal ;)

 

 

Posté par nuggy à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,