Le coin des orchidées

10 novembre 2012

Fiche de culture : Phalaenopsis

Qui n'a jamais craqué pour une de ces plantes de jardineries, aux nombreuses fleurs mulicolores en forme de gros papillons, qui durent des mois.

Malheureusement, ces belles sont souvent achetées fleuries en tant que denrées périssables, et finissent à la poubelle après quelques mois, faute de soins appropriés, ou parce qu'elle n'a pas daigné refleurir. Pourtant, en respectant quelques consignes simples, elles sont très faciles à faire refleurir. Ce sont même les plantes idéales pour qui veut commencer à s'intéresser à la culutre des orchidées.

IMG_3470

Phalenopsis hybride, floraison 2011


Quelques conseils, donc, pour bien faire refleurir votre Phalaenopsis.

L'emplacement doit être très lumineux, mais jamais avec du soleil direct. Placez-le à moins d'un mètre d'une fenêtre légèrement voilée, exposée n'importe où sauf au nord. Evitez la proximité immédiate d'un radiateur en hiver, et les courants d'air lorsque les boutons se forment.

Arrosez-le à la demande, et non à intervalle fixe (une fois par semaine par exemple), et ce toute l'année sans différence. La plante doit bien sécher entre les arrosages. (Comment sais-je si mon orchidée a soif ?). Utilisez une eau non calcaire (eau minérale ou eau de pluie). Vous pouvez ajouter à votre eau d'arrosage un peu d'engrais universel liquide, à hauteur d'1/4 de la dose prescrite sur le flacon. Si vous voulez plus d'infos sur les engrais, rendez-vous ici. Proscrivez les engrais à libération lente (granulés ou batonnets).

Voilà, c'est tout. Le Phalaenopsis, s'il bénéficie d'un emplacement adéquat, demande très peu de soins. C'est une plante d'appartement parfaite, qui contrairement à de nombreuses orchidées, demande une température constante (20 à 25°C), n'a pas besoin de repos végétatif ou d'une hygrométrie très élevée. Bref, une fois que vous l'avez bien placé, et que vous gérez les arrosages, ne vous prenez pas la tête.

Rempotez-là tous les deux ans dans un mélange spécial pour orchidées sans tourbe (si votre mélange en contient, triez : gardez les écorces, les billes d'argile, bref tout ce qui fait de gros morceaux non friables, et gardez le reste pour d'autres plantes). Des conseils de rempotages sont donnés sur ce site.

Idées reçues à oublier tout de suite :

- ne pas mettre au jardin. Le soleil brûlerait les feuilles.

- ne pas mettre dans un endroit sombre, ni au frais pour déclencher une floraison. La floraison qui se déclenche alors (parfois) est une "floraison de sauvegarde du patrimoine", c'est à dire une tentative désepérée pour propager ses graines avant de mourir. Une plante bien soignée fleurira d'elle même, sans manipulation particulière

Où couper la hampe défleurie ?


- au dessus du noeud qui est juste en dessous de la fleur tombée  la plus basse sur la hampe. De nouvelles fleurs peuvent alors naître des noeuds restants.

- à 1 cm du "tronc" si la hampe sèche, sauf s'il n'y a plus de noeud viable. La floraison suivante se fera à partir d'une nouvelle hampe.

Une fois que vous en aurez fait refleurir une, vous ne pourrez plus vous en passer !

Et si vous voulez un peu élever la difficulté, passez au Phals botaniques ;)

voir tous les messages relatifs aux hybrides complexe de Phalaenopsis

 

Posté par nuggy à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,